HAÏTI 24-31 mars 2010

2e séjour sur 4 après le séïsme

Ingrid Schutt est membre de Global Outreach Doctors

Organisme humanitaire offrant un secours médical dans le monde.

Ingrid Schutt sur Global Outreach Doctors.com

Article d’Ingrid publié sur Global Outreach Doctors.com sur la mission au Népal avril-mai 2015

Deux missions m’amènent en Haïti pour ce second séjour ; soigner avec l’homéopathie dans les villages de tentes et les rues, et aider Dayamrita, le représentant de Amma, à mettre sur pied l’orphelinat La Maison des Enfants d’Amrita en Haïti. (amma.org )

Je suis rentrée de ce séjour en Haïti le 31 mars dernier et j’ai tant de choses à vous raconter. Essentiellement, la force inestimée de l’homéopathie me surprendra toujours. Combien on se leurre à croire qu’il s’agit d’une médecine imaginaire ou pour soigner les petits rhumes!

Avant de partir, comme avant chaque départ en Haïti ou en Inde, mes patients, amis, sont d’une grande générosité.
J’ai récolté vos dons de livres pour Valentina. Elle était ravie de les recevoir et vous dit merci du fond du cœur. Comme Valentina a une soif d’apprendre à faire plaisir à tous les professeurs d’ado, elle choisit parmi les livres que je lui apporte les livres éducatifs et laisse les bandes dessinées pour plus tard. Une aide financière importante d’une amie lui permet de reprendre l’école.

Valentina montre à sa mère une de ses revues GEO que lui a envoyé une de mes patientes.

hills

L’arrivée à Port-au-Prince

Homéopathie

Mon travail se déroule essentiellement dans les rues de Port-au-Prince et dans les villages de tentesu où vivent les gens qui ont perdu leur demeure dans le tremblement de terre.

Nous allons dans le village de tentes de Rico. Les gens y cuisinent au charbon à l’intérieur de leur tente, dans un espace clos. À peine entrée dans une des tentes, la fumée me brûle les yeux et la gorge. Je supporte à peine l’état de l’air ambiant. La tente est sous la fumée qui ne semble déranger personne à part moi. Évidement, plusieurs développent des bronchites, des irritations aux yeux que l’on soigne en homéopathie. Je leur explique l’importance de soulever les tissus et d’aérer la tente pendant la cuisson.

Dans le premier village que je visite, on remarque que tout le monde a la diarrhée. Des épidémies de diarrhées, crampes, vomissements s’installent. Toute la communauté de villages visités souffre des mêmes symptômes.
Je mets quelques granules dans un gallon d’eau qui sera distribué à tous les membres du village.
On enlève les chaussettes pour vérifier la température des pieds. Il fait une chaleur torride et il a les pieds glacés malgré la fièvre. Ce symptôme confirme vite le remède dont il a besoin.

Pratiquement tous les enfants et les adultes ont la diarrhée depuis +ou- 2 semaines.
Aggravée la nuit, sang dans les selles, douleurs brûlantes de l’estomac et de l’anus, anxiété, eau non potable, viande avariée et non réfrigérée…

Des granules pour tous.
Maux de tête à la suite de traumas crâniens, blessures, plaies infectées, palpitations, insomnies et angoisses à la suite des frayeurs successives dues au tremblement de terre…La frayeur persiste car la terre tremble encore fréquemment.

Photo de EIleen Torpey
Cette petite est adorable. Elle me demande en créole, tout doucement, à l’oreille, de lui faire des tresses.
Elle a envie qu’on la soigne et qu’on reste auprès d’elle.

Mais elle est bien déçue quand elle ne peut avoir d’autres granules.
Je lui donne des amandes plutôt.

Dans les villages de tentes, les enfants demandent à rentrer à la maison.
Les parents consolent les enfants de leur mieux face à la réalité que leur maison n’existe plus.

Les gens d’Haïti ont une force incroyable mais où la trouvent-ils?. En fait, peut-être est-ce auprès de Dieu, car ils sont toujours en train de répéter son nom, de chanter ses louanges…

Ils gardent la joie de vivre et le courage de faire des blagues.
Cet homme nous fait bien rire pendant sa consultation. Il se trompe et dit avoir mal aux 2 pénis. Tous éclatent de rire.
Puis quand je demande si quelqu’un de fort pourrait secouer longtemps et très fort le gallon d’eau comprenant les granules, tous s’exclament en choeur : « Demandez à 2 pénis! Il est deux fois plus fort! » Et les éclats de rire résonnent encore pendant de bonnes minutes. On traite des symptômes bien sérieux à travers les blagues et les éclats de rire.

Une ambiance vraiment sympathique et décontractée.

Tout le monde vient chercher ses granules. Même la mémé du village.
Photo Eileen Torpey

Un des avantages incroyables de l’homéopathie, c’est que l’on peut diluer le remède dans une bonne quantité d’eau. Quelques granules dans un gallon que l’on secoue vigoureusement et une gorgée de cette eau équivaut à une dose du remède. Difficile à croire, n’est-ce pas? Et bien moi aussi j’en suis encore renversée parfois, mais ça marche! L’homéopathie est très peu coûteuse. Certainement une des raisons pour lesquelles elle est aussi contestée. Les apothicaires de l’époque de Hahnemann étaient furieux lorsque ses patients passaient chercher quelques granules plutôt qu’une panoplie de plantes et de sirops comme à l’habitude.

Bref, grâce à la générosité de la nature de l’homéopathie, tout le village aura droit à une dose et à un gallon d’eau afin de répéter les doses au besoin. On soigne et on prévient les diarrhées à la fois.
Après quelques heures de consultation, les premiers patients me disent déjà se sentir mieux. Arsenicum est un excellent remède pour l’épidémie qui débute.

Une dame se sent étourdie, nauséeuse et fiévreuse. Avec de l’aide, elle marche jusqu’à moi et vient s’asseoir auprès de moi. Cela fait des semaines qu’elle a des diarrhées abondantes, qu’elle se sent mal, elle a peur de mourir. Quelques minutes après sa première dose d’un remède pour l’affaiblissement à la suite de pertes abondantes de liquides, elle me dit se sentir nettement mieux. Elle peut marcher, n’a plus de vertiges, son regard est clair. Au cours des prochains jours, elle prendra Arsenicum avec les autres afin de soigner la diarrhée.

Ce petit avait peur de moi à en hurler. Rien à faire pour qu’il m’approche.
-Pa vlé piku!!! (Je ne veux pas de piqûre!) hurle-t-il.
Il croyait que j’allais lui faire un piqûre.
Je lui offre quelques bonbons, lui dit que je ne pique pas, il s’approche, puis il veut bien de mes granules.
Il a la diarrhée, mais également des douleurs à la suite de traumatismes pendant le tremblement de terre.

Dans la cité des tentes, Tamara filme deux jeunes ados chantant en chœur avec la radio « We Are the World ».

Après leur traitement, les enfants qui le peuvent retournent à leurs occupations plus urgentes; remonter un vélo.

Les décombres sont partout. Aucune machinerie lourde pour nettoyer à l’horizon.
Le rythme de la sueur et de l’effort est à l’honneur.

Parfois on aperçoit quelques personnes vêtues d’un T-Shirt jaune, en train de nettoyer à la pelle, sous la chaleur torride, les pointes d’un iceberg. Les corps sont encore sous les décombres.

30 Mars. Tamara et Laurel (Blind Dong Films) filment le palais présidentiel effondré.

Devant le palais présidentiel, Laurel me surprend!
Elle gesticule avec des gens, et au premier regard, je me demande ce qu’elle fait…
Elle discute avec des sourd dans leur langage? Mais oui!
Elle ne parle ni le créole, ni le français. À son grand désespoir, on doit lui traduire la plupart des conversations auprès d’Haïtiens depuis notre arrivée.
Mais cette fois, elle peut communiquer sans interprète avec des Haïtiens.

En fait, cette fois, c’est elle qui nous servira d’interprète…

Ils nous parlent de leur école qui s’est effondrée, de leur petit groupe de survivants qui s’est réuni dans un village de tentes devant le palais présidentiel.
Ils sont d’une amabilité et d’une gentillesse attachantes.

Ils ont besoin de soins.
Elle demande les détails sur leurs symptômes. On les soigne. Je suis ébahie.
Grâce à Laurel, la réalisatrice du film sur l’homéo, nous avons la chance inouïe d’entrer en contact dans l’univers d’une magnifique communauté de sourds.

À travers les signes, les gens nous racontent leurs symptômes et aussi leur vie, leur expérience.

Cette petite m’a vraiment touchée. Au départ, elle ne voulait pas de granules.

…Puis ensuite, elle s’étirait constamment pour me taper silencieusement l’épaule pour m’appeler.
Elle pointait sa bouche grande ouverte pour me faire signe de lui redonner des granules.
Le langage de ses parents l’amènent à communiquer de façon gestuelle et silencieuse. Elle était d’une douceur !
Je pense souvent à elle et j’espère la revoir à mon retour.

Des gens doux, gentils. Une communauté de sourds qui se tiennent ensemble depuis le séisme qui a tué la plupart des gens de leur école.
Quelques-uns seulement en sont sortis vivants. Les autres, sous les décombres, sans ouïe, sans pouvoir parler, sont repartis en silence, tout au moins.
Une magnifique jeune adolescente me raconte qu’elle a perdu mère et père, et que frère et soeur sont au Canada, quelque part.
Elle vit ici avec ses amis près du palais présidentiel.

On me raconte les symptômes que Laurel traduit.
Encore beaucoup de diarrhées, la nuit, douleurs brûlantes au ventre, avec anxiété, agitation parfois.
Pas d’eau potable et nourriture probablement insalubre. Il faut encore donner Arsenicum en grande quantité, et à tous. Quelques infections de plaies, irritations aux yeux par la poussière, et autres troubles chroniques. Je leur laisse des granules.
Tant pour soigner que pour prévenir. J’aimerais pouvoir distribuer Arsenicum en plus grande quantité car cela semble vraiment être un génie épidémique en ce moment. (Remède pour l’épidémie) Malheureusement, on manque d’accès à l’eau.

Levez la main tous ceux qui ont la diarrhée!

En attendant que quelqu’un aille trouver de l’eau de robinet, mieux que rien, je donne les granules à la plupart des gens présents. On cherche l’eau longtemps. Elle ne vient pas. Les gens reviennent en disant qu’il n’y en a pas… Allons en acheter un peu sur la route… Il faut être discret. On doit finalement partir, le soleil va bientôt se coucher et il n’est pas prudent de se balader dans ce quartier, même en plein jour.

En Haïti, je ne suis pas la seule à pratiquer l’homéopathie.

Certains moines indiens homéopathes qui pratiquent à la campagne ont entendu parler de ma présence en Haïti et ont besoin de remèdes. Ils viennent chercher quelques trousses à la maison.

Rico est un des Haïtiens qui ne connaissait pas du tout l’homéopathie. Il a suivi notre parcours, nous a amené soigner sa communauté , a été impressionné par cette médecine et a manifesté le désir de l’apprendre. Robin Murphy, homéopathe de renommé aux É.U., lui offre une trousse, des livres, des DVD afin qu’il puisse apprendre quelques bases et aider ses proches.
À mon retour, je lui donnerai quelques ateliers afin de l’aider à apprendre cette médecine.

À travers de merveilleuses rencontres, des amitiés se forment. Rico nous a amené chez lui soigner ses proches, et qui sait, peut-être saura-t-il mettre à profit la trousse et les outils que lui a transmis Robin Murphy.
Nous comptons assurer la formation de bon nombre d’homéopathes…

Il faut rentrer, le soleil se couche.

À suivre…

-Angelo, tu sais ce que veux dire ton prénom?
-Non?
-Il veut dire « AAAAANGE ». Et tu es vraiment un ange! Souviens-toi de ça ok?
-OK, je vais faire ça, oui. Map songé! (Je vais m’en rappeler)
Il veut toujours m’aider à porter mes choses. Ce matin, en quittant la maison, il prend ma trousse. Il ne veut rien en retour. Il veut aider, tout simplement.

Haïti Premier séjour depuis 13 ans.

25 FÉVRIER au 10 MARS 2010

Trois collègues de Suisse et d’Angleterre et moi formons une petite équipe de 4 homéopathes indépendants et partons en Haïti pour 3 semaines soigner dans les rues de Port-au-Prince et de Pétion-Ville. Edouard Broussalians, son élève Cathy Mayer, Kavi et moi. À nous quatre, nous voyons plus de 150 personnes par jour et apportons un peu de doses infinitésimales au pays des géants de la résiliance.

Les traumatismes physiques et émotionnels sont soignés par les remèdes selon les manifestations particulières de chacun. Selon l’état spécifique, Aconit, Gelsemium, Opium sont fidèles au poste de l’efficacité rapide. La profondeur d’action des remèdes rétablit l’équilibre chez les gens traumatisés par la peur de l’événement et l’anticipation qu’il ne se reproduise. Cette anticipation, les tremblements et autre troubles disparaissent.

Des bébés épuisés, amortis par la diarrhée qui dure depuis 2 semaines et la déshydratation. Une dose de Carbo-Veg et ils nous reviennent 2 jours plus tard éveillés, les yeux clairs et l’appétit retrouvé.
L’homéopathie soigne, en moins de 6 heures, ce petit poupon naissant des diarrhées et de la déshydratation .
Les douleurs de fractures, les imflammations, les infections de plaies ouvertes, les diarrhées et vomissements, les palpitations, cauchemars, angoisses à la suite de frayeurs persistantes, les troubles dûs à la malnutrition, les parasites, l’eau insalubre, le manque d’hygiène font partie de ce que l’homéopathie soigne auprès de la population. Et pourtant, le coeur est en santé, fort, résiliant, et le regard est constamment tourné vers le haut, et sur les lèvres, on y entend toujours le murmure du nom de Dieu, sous une forme ou une autre. Est-ce donc là qu’ils trouvent leur force?

J’y ai reconnu cette fois la force, la résiliance des Haïtiens, et à la fois, la grande douceur et le calme du peuple de mon père.

Une petite bâche montée à même la rue en guise de clinique ambulante.
Les citoyens de Morne Hercule répandent vite la nouvelle de la présence d’homéopathes dans le secteur et viennent se faire soigner.

Dans un orphelinat de Pernier, à Port-au-Prince, les enfants bénéficient de l’homéopathie pour diarrhées et vomissements causés par l’eau insalubre , mais surtout pour les séquelles d’un choc émotionnel qui persistent au quotidien. Palpitations, crampes, douleurs musculaires, tremblements, diarrhées, cauchemars, terreurs nocturnes, infections respiratoires et urinaires, maux de tête font partie des séquelles du stress émotionnel. Certains ont aussi des séquelles de coup de béton sur le corps. L’homéopathie soignera la plupart de ses enfants en moins de 3 jours.

À notre seconde visite, quelques jours plus tard, presque tous les enfants ont retrouvé leur état normal et la peur s’est dissipée. À la troisième visite, ils vont parfaitement bien.

Une merveilleuse petite puce se délecte tout simplement du chocolat que lui offre le représentant de Amma. Amma met sur pied un orphelinat qui prendra en charge 25 enfants qui ont perdu leurs parents. Voir Amma.org pour vous renseigner sur cette extraordinaire Amma. Sainte Indienne qui a reçu un prix de l’ONU pour toutes ses oeuvres humanitaires.

Quelques semaines après le traumatisme à la tête, les maux de tête et les vertiges persistent chez ce petit garçon qui sera vite soigné par Arnica. en haute dilution. Plus le remède est dynamisé et dilué, plus il est fort.

Nous rencontrons beaucoup de gens souffrant de plaies ouvertes infectées, douloureuses, soignées avec des remèdes homéopathiques et la Teinture Mère de Calendula.

Une barre a été fixée au radius fracturé afin de le tenir en place. Un remède homéopathique pour accélérer la soudure de l’os, un remède pour soigner les tendons et pour l’inflammation . En moins de 24 heures, les douleurs ont diminué de moitié, il peut dormir la nuit et après quelques jours, la mobilité des doigts est revenue.

Contactez-moi

Laissez-moi un message et je vous répondrai dans les plus brefs délais. Merci.

En cours d’envoi

©2017 Ingrid Schutt Homéopathe uniciste

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?