Regarder de plus près. En faire l’expérience.

 » Pour certains médecins, c’est un acte de foi, on va chez l’homéopathe parce qu’on y croit ; pour eux, l’effet placebo explique tout. Pour d’autres, plus rationnels, on l’accepte, sans la comprendre, en constatant, après une étude honnête, la réalité de ses possibilités. »
Dr Didier Grandgeorge – L’homéopathie exactement Tome I

Article : L’homéopathie n’est pas un placebo

Article : New Evidence for Homeopathy

Certains la croient placébo, pourtant elle soigne les bébés, les animaux domestiques et les troupeaux de fermes,
les plantes, les gens de tout âge, atteints de maladies aiguës ou chroniques, les épidémies, les malades dans le coma…

Lorsque vous prenez une remède homéopathique qui vous convient bien, il peut se déclencher un « processus d’équilibre » ou une phase « d’aggravation ».

Par exemple, en soignant l’eczema sur une main, la prise du remède peut déclencher une poussée d’eczema le long du bras pendant quelques jours, en plus de faire resurgir pendant quelques 15 minutes les douleurs similaires à une très ancienne appendicite. Puis en quelques jours, l’eczema disparait et l’état global, le sommeil, la digestion, le système hormonal retrouvent un équilibre.

Cette réaction d’aggravtion est un processus positif qui peut durer quelques minutes, quelques heures ou quelques jours. D’anciens symptômes  peuvent refaire surface ou alors des symptômes courants peuvent s’accentuer de façon temporaire.
Ce type de réaction est spécifique à l’homéopathie, généralement inattendu pour le patient. Le placebo ne peut pas provoquer cette réaction.

L’homéopathie rétablit l’équilibre vital de façon globale à une profondeur qui dépasse largement l’effet possible du placebo.

Donc lorsqu’on prend la peine de faire une recherche approfondie sur l’homéopathie, ses principes de base, sa méthodologie, et que l’on découvre ce processus d’équilibre, on se rend bien compte que l’effet placebo n’a rien à voir avec l’homéopathie. En tout cas, on ne peut pas attribuer l’équilibre de la santé au placebo.

Le premier rôle de l’homéopathie est de rétablir l’énergie vitale de la personne et d’augmenter les capacités d’auto-guérison du corps.

L’homéopathie soigne les enfants en profondeur et leur permet de grandir en s’épanouissant, en équilibre, sans effet toxique ni d’effet secondaire, ni de dépendance à un médicament, et en tenant compte des sensibilités physiques et émotionnelles qui contribuent à les rendre malade.

Certains disent ‘ne pas y croire’ ne l’ayant jamais expérimentée, comme s’il s’agissait d’une croyance religieuse. D’autres ne jurent que par elle. Jugez-en par vous-même!

Les techniques de la science actuelle commencent à peine à mesurer l’énergie, l’électricité et le fonctionnement de l’homéopathie. Les études de Luc Montagnier t démontrent que les hautes dilutions sont en fait des messages électro-magnétiques.

Il demeure difficile pour ceux qui ne l’ont jamais expérimentée de considérer l’homéopathie comme une médecine sérieuse. Toutefois, l’essentiel demeure que l’expérience des nombreuses personnes guéries dans le monde à travers les 2 derniers siècles fait que cette médecine encore mystérieuse mais fascinante et efficace, continue de servir l’humanité, dans les maladies aiguës, chroniques et même dans les épidémies les plus ravageuses.

Le processus de guérison homéopathique peut déclencher une phase d’aggravation et même soigner des manifestations qui n’ont même pas été mentionnées à l’homéopathe.

L’homéopathie soigne de façon globale, et en profondeur, à une profondeur qui dépasse largement l’effet possible du placebo.

Le premier rôle de l’homéopathie est de rétablir l’énergie vitale de la personne et d’augmenter les capacités d’auto-guérison du corps.

L’homéopathie soigne les enfants en profondeur et leur permet de grandir en s’épanouissant, en équilibre, sans effet toxique ni d’effet secondaire, ni de dépendance à un médicament, et en tenant compte des sensibilités physiques et émotionnelles qui contribuent à les rendre malade.

Elle soigne en profondeur, de façon permanente, sur les plans inconscients de l’être, tel que le sommeil, les cauchemars, les phobies, les troubles mentaux, les comas…contrairement au placebo.

L’apport de la science est très important dans la démarche homéopathique, car l’effet de chaque remède est connu, extrêmement précis et parfaitement reproduisible.

Plus de 300 000 médecins dans le monde prescrivent l’homéopathie ou réfèrent aux homéopathes.

L’homéopathie est reconnue, entre autre, par l’Organisation Mondiale de la Santé et la Commission Européenne. Elle est pratiquée avec succès dans des hôpitaux et cliniques de plus de 140 pays, par plus de 300 000 homéopathes, médecins et chirurgiens. Depuis mais 2016, l’homéopathie jouit d’un statut de médecine officielle en Suisse, au même titre que la médecine conventionnelle.

Apport de la science

L’apport de la science est présent dans la démarche homéopathique car l’effet des substances, des remèdes, est parfaitement connu et reproduisible.

Les matières médicales homéopathiques décrivent avec une très grande précision l’effet physique (sur chacune des parties du cors

L’homéopathie ne peut être placebo puisqu’elle soigne les tout-petits et les nouveaux-nés, et ce, même s’ils reçoivent les gouttes homéopathiques dans leur sommeil.

Soigne en profondeur

L’homéopathie soigne les enfants en profondeur et leur permet de grandir en s’épanouissant, en équilibre, sans effet toxique ni d’effet secondaire, ni de dépendance à un médicament, et en tenant compte des causes physiques, physiologiques et/ou émotionnelles des symptômes.

Une fois ce rôle rempli, l’effet de l’homéopathie se fait ressentir de façon globale chez la personne qui consulte. Il est logique qu’une fois l’énergie vitale rétablie, le mieux-être se fera sentir de façon globale. Un peu comme la lumière qui entre de façon totale dans une pièce une fois les rideaux ouverts. L’homéopathie surprend régulièrement ses adeptes par sa profondeur d’action. Une action qui dépasse largement celle du placebo.

Par exemple, quelqu’un consulte pour un trouble digestif. Une fois l’énergie vitale rétablie, les troubles digestifs disparaissent et la guérison profonde se fait sentir par un rétablissement du sommeil, des sueurs nocturnes, du cycle menstruel, de l’humeur, des cauchemars, de l’appétit, de la digestion.

Voir la section ‘ à quels résultats doit-on s’attendre ?’

Contactez-moi

Laissez-moi un message et je vous répondrai dans les plus brefs délais. Merci.

En cours d’envoi

©2018 Ingrid Schutt Homéopathe uniciste

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?